• Pendant les votes pour les présidentielles, le thème de la "liberté sur internet" est très important. 

    Vous connaissez sûrement la loi Hadopi, mise en place par Nicolas Sarkozy, qui permet de protéger les droits d'auteurs sur internet et tout ce qu'il en suit. Pour avoir plus d'informations, rendez vous sur le site de la Hadopi.

    Cette loi ainsi que les la loi internationale ACTA, et les loi américaines SOPA et PIPA (Stop Online Piracy Act et Protect Ip Act), qui ont étés freinées, PAS ARRÊTÉES après que la plupart des politiciens, des députés et la populace se sont déclarés contre, vont changer et changent beaucoup de choses dans la liberté de pouvoir télécharger, diffuser, regarder, écouter, lire, consulter, apprendre, et découvrir sur internet. Il suffit de consulter cette liste pour voir l'ampleur du débat.

    Et ces images :

      

     

    Vous l'avez compris, Même Google et Wikipédia sont contre ces lois C'est pourquoi 7000 sites internet se sont manifestés contre ces lois le même jour, le 18 Janvier 2012, pour protester contre la mise en place de la censure.

    -Quel est le rapport avec la Hadopi ?

    Hadopi appartient à la même "clique" que SOPA, PIPA, ACTA, etc.
    La Hadopi permet la 'protection' des auteurs, des oeuvres sur internet. C'est simple:

    Un internaute se rend sur un site pirate et télécharge un contenu illégalement. C'est au maisons d'édition, maisons de disques de lancer la procédure; Ces derniers remarquent un site pirate, contactent les Fournisseurs d'Accès à Internet (FAI) français (Alice,Free,Orange,SFR,Bouyges,Darty,etc...) Pour demander (grosso modo hein) "Lequel de vos internautes s'est rendu sur tel site ? -- Il est ensuite obligatoire pour chaque opératuer de donner un rapport sur lequel figure les personnes qui se sont rendues sur ledit site. C'st pourquoi la Hadopi vous envoi un mail pour vous dire que vous avez télécharger un contenu illégalement. Il n'y a donc aucun mouchard, logiciel espion de la part de la hadopi (Bien que la possibilitée à déjà été évoquée)

    Il faut aussi lire l'article de KORBEN, bloggeur tech et geek le plus connu en France.C'est un peu au petit bonheur la chance. Vous recevez un premier mail, puis un deuxième avec une lettre. La troisième fois qu'on vous prend la main dans le sac, votre dossier est transmis à la justice. Si vous êtes jugé, vous risquez au pire 1500 euros d'amende et une coupure de votre accès à internet. Même si l'étape 3 n'a jamais été déclenchée, elle existe.

    Où veux-on en venir ?

    La Hadopi prévient les téléchargeurs, met en place un label pour signaler les sites responsables légaux (http://www.pur.fr/).

    Dans l'idéal, cette loi est géniale car elle protège les droits d'auteurs et permet de controller le partage des oeuvres.

    MAIS

    Où est la liberté individuelle ? Celle de pouvoir utiliser internet comme bon nous semble ? Certes, il y a des règles à respecter. Mais télécharger ou partager un fichier, c'est la base du net. Internet est un outils très puissant qui nous permet des tonnes de choses. En controllant ces flux d'informations, on censure la toile. Oui, il faut bien l'appeller comme celà: nous, vous et eux sommes traqués pour savoir ce que nous téléchargeons. En plus de censure le net, Hadopi possède quelques failles importantes :

    • L'étape 3 de la Hadopi: "Si vous êtes jugé, vous risquez au pire 1500 euros d'amende et une coupure de votre accès à internet."  est très paradoxale. Saviez vous que les 1500 euros d'amende iront dans les caisses de l'état. Hors la Hadopi se bat pour protéger LES auteurs, LES créateurs, LES ayants droits. Dans la logique, l'argent devrait être distribué aux ayants droits auquels l'utilisateur ayant téléchargé illégalement à atteint leurs droits. (Oulà, c'est peut-être pas assez clair). Je reformule différemment en prenant un exemple qui n'a aucun rapport mais qui se rapproche: Je crée une loi qui permet de protéger un agriculteur. A chaque fois qu'une personne lui vole une pomme, il est prévenu qu'il ne doit pas recommencer. A la troisième fois, Il paye une amende. Et bien cet argent ne sera pas remis à l'agriculteur, à qui on a volé les pommes, mais à moi, parce que c'est MA loi. Qu'en pensez vous ? C'est tout à fait illogique.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique